Voilà une question qui va en intéresser plus d’un(e). Vivre sur Paris quand on est jeune, c’est génial. On a tout à disposition : Bars, salles de concerts, théâtres… Bref, de quoi sortir, voir des amis, se cultiver et s’amuser, pour passer du bon temps et décompresser après le travail. Mais lorsqu’il s’agit de trouver un logement en tant que jeune actif, c’est déjà beaucoup moins simple et amusant. Au contraire, cela peut même parfois être un véritable parcours du combattant.

Faire jouer le bouche à oreille

S’il est une chose à ne surtout pas négliger lorsqu’on souhaite trouver un logement à Paris, c’est l’importance du bouche à oreille. Il ne faut justement surtout pas hésiter à dire autour de soi que l’on est en recherche quand c’est le cas. En parler à des collègues, à des amis, à de la famille ou au concierge de l’immeuble de son frère ou de sa soeur, c’est augmenter considérablement ses chances d’obtenir des pistes de logements disponibles et de bénéficier de l’effet de la personne qui connaît la personne qui propose un appartement !

Les annonces de recherches

L’autre valeur sûre quand on cherche un logement, c’est l’annonce. Annonce papier ou annonce sur internet, il ne faut rien oublier. Des annonces de recherches sur papier, vous pouvez en afficher gratuitement à divers endroits : sur ces bons vieux tableaux prévus à cet effet qu’on trouve dans divers commerces de proximité, sur un tableau commun sur votre lieu de travail, sur votre boîte aux lettres…

Quant à Internet, voilà une autre manne dont il faut user et abuser. Rendez-vous sur les sites d’annonces immobilières et mettez en ligne votre propre annonce, gratuitement ou en payant. Plus l’enseigne sera connue et plus vous aurez de chance que votre annonce soit vue, lue et attire.

Les réseaux sociaux

Si le web est d’un réel support dans la recherche de logement et notamment via les sites d’annonces immobilières, il ne faut pas oublier d’utiliser les réseaux sociaux. Il est de plus en plus courant d’entendre dire que des personnes trouvent un logement après avoir posté sur leur mur Facebook ou leur fil d’actualités Twitter, qu’elles recherchaient un logement. Grâce à l’aide des proches, amis et autres contacts à grands renforts de partages et de retweets, une annonce pourra avoir une grande portée et contribuer à trouver le logement tant attendu.

Action logement ou l’ancien 1% patronal

Voilà qui plaira aux jeunes actifs si leur employeur cotise à Action Logement. En effet, une partie du parc immobilier social ou intermédiaire est réservé aux salariés. Et autant dire que cela vaut la peine puisqu’il est estimé que les loyers des locations dans ce type de parc immobilier, est de 10 à 40% moins cher que dans le privé. Avec des frais d’agences en moins, cette option ne doit pas être écartée.

Voici les principales pistes pour trouver un logement lorsqu’on est un jeune actif vivant à la capitale. Alors mettez toutes les chances de votre côté !