L’accès au web s’étant largement répandu dans les entreprises, il n’est donc pas rare d’apprendre que de nombreux salariés surfent sur internet pour un usage personnel, ce alors qu’ils sont au bureau. Mais que font exactement ces employés sur la toile ? Se content-ils de se connecter à leurs réseaux sociaux favoris ?

Une histoire de culture

D’après une récente enquête effectuée, le type de navigation sur le web chez les salariés pendant les heures de travail, dépendrait d’abord du pays d’origine des salariés. Ainsi, les français seraient surtout friands de connexion à des blogs et autres sites de type wikis. Tandis que les employés allemands seraient quant à eux, beaucoup plus portés aux sites d’actualités.

Un temps considérable passé sur le web

La même étude aurait permis de démontrer que les salariés ayant accès au web depuis leur bureau, passerait presque la moitié de leur temps professionnel, à surfer sur internet à des fins personnelles.

En effet, le temps passé sur la toile par les employés sur leurs heures de travail serait d’environ 44%. Une durée impressionnante qui laisse à penser que la productivité de ces personnes en est forcément amoindrie. Mais force est de constater également qu’à être hyper connectés, les salariés ont sans doute une certaine dépendance au web.

Les usages personnels du web sont multiples

Sans vraiment de surprises, parmi les usages d’internet au bureau, on retrouve de grands classiques du web à titre personnel. Ainsi, la plupart des salariés qui surfent sur la toile passent beaucoup de temps sur des boutiques en ligne pour faire du shopping, mais n’hésitent pas également à discuter ou échanger sur les réseaux sociaux et parfois encore, à jouer sur le web…

Bien entendu, on retrouve aussi des connexions fréquentes chez les français comme chez les allemands, à des sites d’actualités, d’informations, de téléchargement, de messagerie personnelle, de jeux d’argent etc… Une preuve que cette pratique est si répandue qu’elle semble ne plus surprendre qui que ce soit. Le site le plus populaire chez les salariés, resterait sans conteste Facebook, sans vraiment de surprise là encore.

Un usage presque entré dans les mœurs en France

Si les français se permettent de passer autant de temps sur internet sur le temps de travail, c’est parce que très souvent, le règlement ne l’interdit pas. En revanche en Allemagne par exemple, l’usage ne serait moindre car justement beaucoup plus règlementé et très souvent, interdit au bureau.