Vouloir faire des études, c’est bien, mais pouvoir financer ses études, c’est mieux. Voilà d’ailleurs un obstacle auquel beaucoup de jeunes sont aujourd’hui confrontés, à savoir trouver comment financer les différents frais générés par plusieurs années d’études : des frais d’inscription dans une école en passant par d’autres frais potentiels comme le coût d’un logement ou encore des livres… Alors comment financer ses études pour pouvoir mener sereinement celles-ci jusqu’au bout ?

Faire un point sur sa situation personnelle

Dans certains cas, il est possible selon sa situation personnelle et surtout celles de ses parents, de bénéficier d’une bourse, notamment s’agissant de l’enseignement supérieur comme les bourses universitaires.

Pour savoir s’il est possible de bénéficier d’une bourse, il ne faut surtout pas hésiter à se rendre l’année précédant celle des études, sur le site internet du CROUS (centre des œuvres sociales universitaires) ou à solliciter les services du Crous.

En effet, le Crous est l’organisme qui calcule et verse les bourses aux étudiants éligibles selon plusieurs critères, comme par exemple en tenant compte des revenus du ou des parents de l’étudiant l’année précédant l’entrée en faculté, la distance du domicile parental par rapport à l’établissement universitaire…

Formuler une demande de prêt bancaire

Lorsque justement un étudiant n’est pas éligible pour bénéficier d’une bourse pour ses études et qu’il ne peut pas pour autant dépendre de ses parents pour l’aider à régler les frais de scolarité, il est alors envisageable de faire une demande de prêt bancaire.

Divers établissements ont créé depuis des années déjà, des prêts à très bas taux d’intérêts, justement dédiés aux étudiants. Il convient la plupart du temps de rembourser le prêt lorsque les études seront terminées.

Trouver un job d’étudiant ou job d’été

Les étudiants salariés sont souvent légion et donc nombreux sont ceux qui travaillent pour financer tout ou partie de leur scolarité. Il ne faut donc pas exclure cette alternative même si elle n’est pas idéale. En effet, le revers du job étudiant est de prendre beaucoup de temps et d’être éreintant pour un jeune qui doit donc cumuler études et travail.

Si les deux s’avèrent incompatibles, il vaut alors mieux opter pour un temps partiel ou même, un job d’été qui ne durera que pendant la saison estivale, ou parfois durant les vacances scolaires : Baby Sitting, jobs de saisonniers, services à la personne…