Nombreux sont ceux et celles qui y pensent, parfois plusieurs années après avoir arrêté des études et après avoir entamé une carrière professionnelle. Hélas, des idées reçues ont tendance à dissuader à reprendre des études. Car les études ont pour réputation d’être longues, chronophages, difficiles et très coûteuses. Pourtant, il existe bel et bien des alternatives qui facilitent la vie et permettent de reprendre des études, même des années plus tard et dans certains cas, à moindre coût.

Les études et formations à distance

Vous n’avez ni le temps ni la ressource de vous rendre à des cours du soirs après le travail ? Sachez que comme bien d’autres pour des raisons de planning ou même encore pour des raisons de santé ou autres, vous pouvez à tout moment accéder à des études et formations diplômantes et ce à distance. Le Cned est justement parmi les entités les plus connues concernant la formation à distance. Alors il ne faut surtout pas hésiter à s’informer sur le web par exemple, sur toutes les formations à distance disponibles, en prenant bien soin de vérifier que celles-ci sont reconnues par l’état aussi bien que les diplômes proposés.

Financer la reprise de ses études

Vous souhaitez compléter votre Bac+2 par une troisième année ou souhaitez tout simplement vous reconvertir ? Pour cela et notamment si vous êtes salariés, vous pouvez tout à fait bénéficier du CIF, à savoir du congé individuel de formation. Sur une durée déterminée et en bénéficiant des trois quarts de votre salaire environ, vous pourrez suivre les cours de votre choix dans un établissement qui aura été préalablement validé par une commission avec votre dossier de demandes.

Ce type de congé de formation connaît de plus en plus de succès auprès de divers salariés de tout âge et secteurs d’activité, qui souhaitent étendre leurs compétences et connaissances ou encore entamer une reconversion, ce sans avoir à sortir leurs propres fonds pour financer ces études.

Les cours en ligne

Internet regorge de formations en ligne désormais, quels que soient les thématiques, secteurs d’activité et niveaux. Encore faut-il avant d’entamer l’achat d’une formation en ligne, pouvoir reconnaître les formations de qualité de celles moins bonnes.

De la même façon, il faut bien vérifier que toutes les formations diplômantes proposées sur le web, sont bien reconnues par l’état ainsi que les diplômes. Le cas échéant, ces formations pourront avoir fourni des compétences, mais la mention de ces formations sur un CV n’aura que peu voir pas de valeur.