Dans la création d’une entreprise, le banquier et l’entrepreneur sont des partenaires indispensables l’un à l’autre. Si le second a besoin du premier pour faire financer son projet, le second également aura besoin du premier pour augmenter son chiffre d’affaires. Ainsi donc, le banquier veut s’assurer de rentabiliser rapidement en finançant le projet de l’entrepreneur. Dans ce cas, il est indispensable d’éviter ces erreurs qui peuvent compromettre votre demande de financement. Mettez désormais toutes les chances de votre côté en lisant cet article.

Trois erreurs essentielles à éviter…

Financer un projet pour le banquier est une décision très délicate. Ce dernier veut s’assurer qu’en finançant votre projet, il fait une bonne opération. Alors, il vous faut impérativement éviter de lui parler un peu trop tôt de votre projet. Cela peut le laisser entrevoir des failles ou des incohérences énormes à votre projet si les grands axes ne sont pas minutieusement bien définis. Par exemple, le statut juridique de l’entreprise, le nombre de fournisseur, le budget prévisionnel etc. De même, au moment de la soumission de votre demande de financement, il faut éviter de présenter un dossier approximatif. En effet, seul un projet solide avec des informations fiables et vérifiables peut conduire votre banquier à accepter de vous accorder le financement demandé. Mettez un point d’honneur sur les données relatives à votre chiffre d’affaires prévisionnel. Enfin, manquez d’avoir une bonne gestion de vos comptes personnels risque fort de compromettre vos chances de décrocher votre financement car une mauvaise gestion de vos comptes est une preuve de votre incapacité à gérer une entreprise.

Trois atouts à mettre de votre côté

Le premier atout à mettre de votre côté pour augmenter vos chances auprès de votre banquier est de pouvoir lui montrer votre capacité à bien vous entourer. En réalité, faire à appel à des professionnels qualifiés pour s’occuper de certains aspects spécifiques de votre entreprise confirme à votre banquier que vous vous donnez les moyens d’éviter au maximum de vous tromper sur certaines questions techniques. Ensuite, assurez-vous de bien évaluer vos besoins car, mal le faire conduira tôt ou tard à un flottement dans le fonctionnement de votre entreprise. Ce que votre banquier ne manquera pas de remarquer surtout si vous cherchez à tout prix à économiser sur certains postes budgétaires. Dites réellement ce dont vous avez besoin. Enfin, dans la phase de développement de votre projet, n’attendez pas de manquer d’argent pour aller voir votre banquier. Quelque soit l’investissement que vous avez à faire et qui nécessite son concours, ayez toujours sur vous une partie du budget. Ceci démontre votre sens de l’organisation et de la prévision.