Les inscriptions en Master of Business Administration (MBA) se font de plus en plus nombreuses. Malgré la crise qui persiste, près de 500 000 personnes reçoivent leur MBA chaque année. Si les MBA temps plein sont de plus en plus désaffectés, les formations MBA qui se font suivant des emplois de temps plus flexibles pour les salariés ont davantage de succès. Découvrez l’essentiel de ces Masters of Business Administration dans cet article !

Le part-time en plein essor

Les MBA sont davantage sollicités sur le marché en raison des Executive qui ont pris de l’ampleur. Les Executive sont conçus pour des salariés qui ont entre 6 et 10 années d’expériences professionnelles au moins. Cette formation a l’avantage d’offrir aux personnes qui travaillent déjà un diplôme qui va rehausser leur profil. Dans une situation où la plupart des salariés évitent de prendre le risque d’aller en formation au détriment de leur emploi, ces Executive MBA sont une option intéressante.

Le modèle français en pleine expansion

Le modèle français tend à s’exporter vers des pays étrangers. C’est ainsi qu’en début mai l’ESSEC a procédé à l’inauguration de son unité universitaire de Singapour. Le succès de ce campus reposera notamment sur les rapports entre l’ESSEC et les grandes entreprises de Singapour. Les étudiants pourraient y avoir de belles opportunités au plan professionnel. KEDGE a noué un partenariat avec l’université JIAO TONG sur Shanghai. HEC, pour sa part s’ouvre au Qatar. Les MBA spécialisés sont aussi dans la même dynamique. C’est ainsi que le MBA sur les vins et spiritueux de l’INSEEC et le MBA Aerospatiale de Toulouse BS ont gagné en notoriété.

Les MBA en pleine évolution

Les études permettent d’observer que les secteurs de MBA qui sont les plus sollicités sont aussi en pleine évolution. Le conseil et la finance ne sont plus les seuls en tête. Le High-tech est désormais en bonne place. Et pour cause : les formations en MBA ont l’avantage de fournir aux apprenants les outils nécessaires pour être opérationnels. En termes de salaires, les MBA du secteur minier se font la première place. Ensuite viennent l’énergie et la pharmacie.

Quels sont les facteurs qui attestent de la fiabilité du MBA ?

Avant de vous inscrire pour un MBA, assurez-vous qu’une instance telle l’AACSB, l’AMBA ou l’EFMD reconnait le diplôme. De plus, vous devez vous assurer de la notoriété de l’institut de formation, de la proportion d’étrangers (enseignants et étudiants) et de sa place dans le classement international (Financial Times en premier). Enfin, notez que les universités qui ont les renommées les plus grandes ne sont pas les seules qui puissent vous offrir des MBA de qualité.