Un entretien qui tourne mal, ça peut arriver ! Il y a des cas de figure dans lesquels le candidat peut avoir l’impression de perdre les pédales. Dans ces situations, il est important d’user d’astuces. Quels sont ces cas de figures ? Qu’est-t-il conseillé de faire ?

 1er cas : Votre recruteur ne semble pas très intéressé par ce que vous lui dites !

Votre recruteur peut manquer d’intérêt par rapport à ce que vous lui dites pour différentes raison : situation stressante indépendante à votre entretien, problème d’humeur, mauvaise organisation… Si vous vous retrouvez dans une situation pareille, reprenez le contrôle ! Mettez par exemple en valeur la richesse de votre parcours ou des atouts… Si vous n’arrivez pas à gagner davantage d’attention de la part du recruteur, vous pouvez demander avec politesse s’il préfère vous revoir une autre fois pour échanger avec vous. Cette proposition ne vous coutera rien dans le cadre d’un entretien qui se passe mal. Dans le meilleur des cas, elle montrera au recruteur que vous comprenez facilement les choses et que vous avez davantage de facilité à vous adapter.

 2ème cas : Votre recruteur vous pose une question à laquelle vous n’avez pas de réponse !

Il n’est pas exclu que le recruteur vous pose une question pour laquelle vous n’avez pas de réponse. Dans ces cas, faites preuve d’honnêteté. Les recruteurs apprécieront souvent cette facilité à reconnaitre que vous ne savez pas. Si vous avez des pistes pertinentes ou des questions d’approfondissement pour tenter de répondre, vous pouvez les émettre. Toutefois, si vous n’en avez aucune idée, avouez-le ! Si vous trouvez des similitudes avec des connaissances et que vous proposez des pistes, votre capacité à résoudre des difficultés sera appréciée.

3ème cas : Votre recruteur semble opposé à votre candidature !

Il peut arriver que le recruteur d’entrée de jeu vous montrer les faiblesses de votre profil. Il peut aussi arriver qu’il vous manifeste son désaccord par rapport à l’une de vos idées. Parfois, vous aurez l’impression que le recruteur ne vous « aime pas trop »… Ne vous en faites pas ! Il s’agit parfois d’une méthode pour apprécier votre comportement face à l’adversité. Echangez avec le recruteur afin de savoir ce qu’il vous reproche exactement ! Ne ratez pas l’occasion d’en parler en entretien ! Une dernière alternative consiste à demander les raisons pour lesquelles vous n’êtes pas idéal pour le poste. La réponse vous apportera sans doute des informations intéressantes. Cette attitude vous permettra aussi de montrer au recruteur votre intelligence et votre réactivité.