L’instabilité du marché de l’emploi amène beaucoup de personnes à songer à la création d’entreprise comme le meilleur moyen de s’affranchir. Toutefois, le statut d’entrepreneur n’est pas fait pour tout le monde. Cet article vous présentera 4 pistes essentielles qui déterminent votre capacité à être entrepreneur.

La maîtrise de soi

La maîtrise de soi est une notion qui sous-entend certaines aptitudes dont la capacité à être autonome. C’est ainsi que les étudiants qui ont manifesté une forte capacité d’autonomie ont bien plus de chances que les autres d’entreprendre avec succès. De la même manière, les étudiants qui ont pris des initiatives au plan associatif ou qui ont pu fédérer des groupe autour de certaines idéologies ont quelque peu des gênes favorables à la création d’entreprise.

La notion de maîtrise de soi est aussi fortement liée à celle de la persévérance. La création d’une entreprise nécessite de l’initiateur qu’il soit persévérant et puisse braver l’échec. Alors, les personnes qui ne se découragent pas et cherchent à atteindre leur objectif quoi qu’il en coûte ont davantage de chances de devenir de bons entrepreneurs.

L’adhésion de l’entourage

Une petite étude permet d’observer que près de la moitié des entrepreneurs sont issus de parents ayant mis sur pied leur propre affaire. C’est environ le tiers des étudiants qui n’ont pas eu de modèle parental à copier qui y parviennent.

En effet, le fait d’avoir eu des modèles à copier joue un rôle de levier dans le cadre de la mise sur pied d’une entreprise. Les personnes qui en ont eu la chance ont suffisamment d’entrain.

L’esprit de créativité

L’esprit de créativité est l’une des qualités les plus importantes qui permet d’identifier les personnes qui ont davantage de propension à devenir entrepreneur. On constate chez plus de ¾ d’entrepreneurs en herbe une forte capacité d’innovation. Cette qualité permet à bien d’entrepreneurs de mettre sur place des dispositifs dont l’efficacité permet d’atteindre un niveau élevé de satisfaction dans la résolution de certaines situations.

Le goût du monde des affaires

L’amour pour les affaires se manifeste dès le moment de la formation des entrepreneurs en herbe. Pour la plupart, ils démontrent une passion pour les affaires et s’intéressent davantage aux différents sujets qui y ont rapport même lorsqu’ils sont inscrits dans des filières de formation qui ne s’y rapportent pas.

Cet amour du monde des affaires entraine aussi celui du monde de la finance. C’est ainsi que beaucoup d’entrepreneurs en herbe sont à l’affût des opportunités d’investissement depuis l’université ou même avant.