Durant sa présentation des vœux pour cette année 2016, François Hollande s’était adressé aux jeunes en lui réaffirmant sa volonté d’élargir les champs d’action du service civique à plus de 150 00 jeunes en 2017. La question que beaucoup de jeunes peuvent se poser actuellement est la rémunération de ce genre d’activité. Combien pouvez-vous gagner si vous obtenez une mission en service civique ?

Une indemnité pour le service civique

Le service civique n’est pas un emploi. De ce fait, vous ne percevez pas de salaire durant vos missions. Ce que l’État vous verse est une indemnité pour le service effectué, dont le montant est aujourd’hui fixé à 467,34 € net par mois. Ce montant ne change pas quelle que soit la mission qui vous est confiée. En revanche, l’organisme qui vous engage pour une mission devra vous verser une prestation en nature ou en espèce pour le service rendu. Le montant de cette prestation est aussi fixé à 106,31 € par mois.

Une majoration d’indemnité dans certains cas

Si vous êtes un jeune boursier de l’enseignement supérieur ou un bénéficiaire du RSA lors de la signature de votre contrat de service civique, vous bénéficiez d’une majoration d’indemnité d’un montant de 106,38 € par mois. Ce qui fait que vous allez recevoir dans les 573,65 € à 680,03 € par mois. Précisons également que le fait que vous bénéficiez du RSA vous donne le droit de demander une bourse d’un montant de 106,38 €. Mais cela suppose que vous devez être inscrit dans une université et que vous n’êtes pas déjà un salarié.

Les différentes aides sont maintenues

Le fait que vous soyez embauché dans le cadre d’un service civique ne vous prive d’aucune des aides, dont vous avez déjà bénéficié auparavant, comme l’aide au logement. Vous bénéficiez d’une entière protection sociale. En outre, on ne vous laisse pas vous débrouiller tout seul durant vos missions. Un jeune en service civique est toujours accompagné pour que ses missions se déroulent à la perfection. Cette année, le président de l’agence du service civique annonce un budget de 300 millions pour les différentes missions à confier aux jeunes de 16 à 25 ans.