Par les temps actuels qui courent, il est bon pour  les « jeunes étudiants » de penser à l’avenir au lieu de dépenser. Vous ne l’avez que trop bien entendu, mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Pensez à l’investissement. Contrairement à ce que vous pensez, il n’est pas nécessaire d’être riche comme Crésus pour pouvoir investir. De petites sommes suffisent, notamment pour les domaines suivants :

L’assurance vie

Il s’agit plutôt d’un placement que d’un investissement. L’assurance vie est un placement qui va assurer le versement d’une somme d’argent aux ayant-droit après le décès de son propriétaire. Mais tant que ce propriétaire est vivant, ce type d’assurance sert d’épargne pour se constituer un capital. Vous êtes autorisé à retirer de l’argent quand bon vous semble. L’intérêt de l’assurance vie pour un jeune étudiant est de placer son argent pour avoir du rendement. En toute logique, il faut bien choisir l’offre qui présente des avantages fiscaux.

Le livret jaune

Tout comme l’assurance vie, le livret jaune est un placement et non un investissement. Il est proposé aux jeunes de moins de 25 ans qui veulent épargner au lieu de dépenser. Pour en bénéficier, il suffit de se rendre auprès d’une banque et de demander à ouvrir un compte. Vous pouvez verser entre 15 et 1600 € sur celui-ci et bénéficier d’un rendement annuel d’environ 2,25 %.

La société civile de placement immobilier

Un jeune étudiant peut investir dans une société civile de placement immobilier, communément appelé SCPI. Si vous disposez de plus de 2000 € et que vous voulez le rentabiliser, le SCPI pourrait être intéressant. Le rendement annuel moyen est de 5,5 %. Vous pouvez choisir vous-même la société civile de placement immobilier qui vous intéresse.

L’investissement dans une start-up

Avec 500 € entre les mains, vous pouvez investir dans une start-up et gagner le double lorsque l’affaire fonctionne bien. Bien évidemment, il faudra bien étudier la faisabilité du projet dans lequel vous allez investir. C’est assez risqué comme investissement et il n’est pas conseillé si vous n’êtes pas quelqu’un d’aventureux et qui aime prendre des risques. Dans le domaine du business, ce genre d’investissement est appelé financement participatif.