Contracts For Différence ou CFD, sont considérés comme des produits dérivés de bourse permettant de bénéficier des variations des cours d’un sous-jacent sans avoir à le posséder. Ainsi, il est possible de traiter sur marge. Cela signifie que vous n’investissez pas l’intégralité de la valeur de la transaction, mais vous en immobilisez une partie qui est appelée la marge.

Notez que celle-ci dépend généralement du courtier choisi, mais également de la volatilité et la liquidité du sous-jacent. Aujourd’hui, il est possible de réaliser un trading sur les CFD en ligne via des plateformes spécialisées. Le leader dans le domaine est d’ailleurs CMC Markets. Mais quels sont alors les différents types de CFD et quels sont les avantages d’un tel outil ?

Les types de CFD

Les CFD se déclinent en deux principales catégories. Il y a notamment les CFD listés et les CFD non listés. Le premier produit est actuellement proposé par les courtiers britanniques. En effet, il s’agit ici d’un contrat Over The Counter ou OTC disposant d’une garantie partielle de l’investissement initial.

Les caractéristiques du produit dépendent donc de la négociation entre le courtier et l’investisseur. Cet outil est très flexible et en sélectionnant un excellent intermédiaire, il est tout à fait possible d’avoir un contrat intéressant.

Quels sont les atouts des CFD ?

L’utilisation d’un important effet de levier est le principal avantage des CFD. Les courtiers en ligne suggèrent rarement un coefficient supérieur à 100. Toutefois, comme sur le SRD, il est possible de réaliser une vente à découvert de contrats de différence. Ainsi, sans même posséder le produit, vous pourrez le vendre.

De plus, ces outils sont aussi négociables à tout moment. Cette spécificité tient au fait qu’il ne s’agit pas ici d’un instrument coté en bourse. Aucune date d’échéance n’est également soumise. Les investisseurs peuvent donc les conserver aussi longtemps qu’ils veulent.