Depuis le 1er janvier 2016, le RSA activité et la prime d’emploi pour les jeunes actifs n’existent plus. Ils sont remplacés par la prime d’activité en application de la loi du 17 aout 2015 relative au dialogue social et à l’emploi, dite, loi Rebsamen. Lisez l’essentiel de ce qui est à savoir sur la prime d’activité.

Qu’est-ce que la prime d’activité ?

La prime d’activité est une aide sociale versée par la caisse d’allocations familiales (CAF) pour compléter le revenu mensuel des personnes à faibles ressources. Elle remplace le RSA activité et la prime pour l’emploi. Ce qui signifie que si vous avez bénéficié de ces deux aides auparavant, vous ne les percevez plus dorénavant. Vous allez automatiquement recevoir une seule prime au titre de la prime d’activité.

Qui sont les bénéficiaires de la prime d’activité ?

Toute personne âgée d’au moins 18 ans et qui est en activité professionnelle peut prétendre à la prime d’activité. Il faut simplement justifier à la CAF ne bénéficier que d’un petit salaire qui n’excède pas les 1.480 euros. L’avantage de ce nouveau dispositif pour les jeunes actifs est que ceux qui ne pouvaient pas bénéficier du RSA activité peuvent dorénavant bénéficier de la prime. Malheureusement, cette dernière n’est pas proposée aux stagiaires et aux apprentis. En revanche, elle est accessible aux étrangers qui vivent et travaillent en France de manière permanente depuis plus de 5 ans.

Comment bénéficier de la prime d’activité ?

Une demande est à adresser à la CAF à laquelle vous êtes affiliée. Dans le cas où vous avez déjà bénéficié du RSA au 31 décembre 2015, vous n’avez pas besoin de faire une demande. Vous allez automatiquement bénéficier de la nouvelle prime. Sauf bien évidemment si vous avez changé de statut depuis le début de l’année: licenciement, perte d’emploi, faillite et ainsi de suite. Rappelons toujours que la prime d’activité n’est versée qu’à ceux qui travaillent.