Les jeunes actifs peuvent depuis 2009 effectuer une demande de revenu de solidarité active ou RSA auprès de leur caisse d’allocations familiales (CAF). Le but est de les aider à s’en sortir financièrement, notamment ceux qui ont des faibles ressources. Quelles sont les conditions à remplir pour que la demande soit acceptée ?

Condition d’âge et de résidence

Le RSA jeune actif ne s’adresse qu’à un jeune âgé de 18 à 25 ans révolu. Celui-ci ne doit pas avoir d’enfants à charge. Il doit vivre sur le territoire Français de manière stable et permanente. Un étranger n’est donc pas exclu de cette prestation, mais son titre de séjour devra être valable et il devra avoir résidé sur le territoire Français depuis au moins 5 années.

Condition de travail

Être jeune actif signifie avoir un travail. Il peut s’agir d’une activité salariée ou bien d’une activité indépendante. En revanche, vous êtes toujours considéré comme « actif » à la suite d’un récent licenciement ou d’une démission. Dans ce cas, vous pouvez prétendre au RSA jeune actif à condition que vous justifiiez avoir travaillé au moins 2 ans durant les 3 dernières années précédant votre demande de RSA. Ces 2 années sont l’équivalent de 3 214 heures de travail. Tout, à l’exception des stages, peut-être pris en compte : activité occasionnelle, contrat de volontariat et activité salariée.

Justifiez vos heures d’activité

Il faut préciser qu’il ne suffit pas de mentionner le nombre d’heures travaillées dans la demande de RSA jeune actif. Vous devez associer à votre demande tous les justificatifs d’activité, comme les contrats de travail et les fiches de paie pour justifier les heures supplémentaires. À défaut de contrat de travail, vous pouvez envoyer une attestation de votre précédent employeur. Si vous n’avez pas travaillé au sein d’une entreprise pendant une certaine période, le mieux est que vous fournissiez un numéro de RCS ou Registre du commerce et des sociétés.