Vous avez enfin pris votre indépendance et emménageant dans un appartement, rien qu’à vous ! La question est : êtes-vous prêt à endosser toute la responsabilité que cette location vous incombe ? Savez-vous par exemple que vous êtes tenu de faire l’entretien régulier de votre logement ? Zoom sur ce sujet pour vous aider à profiter pleinement de votre indépendance.

Le partage des entretiens locatifs selon la loi

D’après le décret du 26 août 1978 relatif aux réparations locatives, le locataire doit effectuer des travaux d’entretien et de réparation dans son logement et dans les parties extérieures, dont il en a la jouissance exclusive. Ce qui signifie que vous devez entretenir certains équipements de votre nouvel appartement tout au long de l’année afin d’éviter qu’ils ne se détériorent. Les équipements en question sont ceux que vous utilisez ou qui vous servent au quotidien : réfrigérateur, cuisinière plomberie, chauffage, installation électrique, le sol, les plafonds, les murs et ainsi de suite.

Les conséquences de la non-réalisation de travaux d’entretien

Un locataire qui omet volontairement d’effectuer les travaux d’entretien qui sont à sa charge peut avoir des problèmes avec le propriétaire à la fin du contrat de location. Le propriétaire est autorisé par la loi à ne pas lui rendre sa caution. Lorsque la caution ne couvre pas les frais de réparation des détériorations causées par le manquement à l’entretien locatif, le propriétaire peut envoyer la facture à son ancien locataire. Celui-ci doit alors payer les frais en question au risque de passer devant la justice.

Qu’en est-il des vices de construction ?

Bien évidemment, lorsque les équipements mis à votre disposition sont déjà en mauvais état, vous n’êtes pas obligé de les réparer. Voilà pourquoi faire un état des lieux avant l’emménagement est très important, car vous aurez alors l’occasion de discuter des différents états des équipements avec le propriétaire. N’hésitez pas à prendre note de l’état de chaque composant de la construction pour ne pas avoir à payer des réparations qui reviennent au propriétaire. Prenez des photos et conservez les biens en guise de preuve de l’état des lieux avant votre arrivée.