Même si vous êtes prudent en conduisant votre moto ou votre scooter, vous n’êtes pas entièrement protégé des accidents de la route. En 2012, il y a eu 664 motards décédés sur les routes et près de plus de 14 000 blessés. Afin de vous protéger au mieux des conséquences des accidents, notamment des frais qu’ils pourraient engendrer, prenez le temps de bien choisir votre assurance.

Attention à la responsabilité civile

La clause de la responsabilité civile est obligatoire dans un contrat d’assurance moto. C’est elle qui va vous permettre d’indemniser les victimes lors d’un accident que vous avez causé. Elle couvre les dommages causés aux tierces personnes qui ont été victimes de l’accident. Dans le cas où vous n’avez pas cette clause dans votre contrat d’assurance, c’est que vous vous êtes fait arnaquer. Sachez que la compagnie d’assurance de la personne victime de l’accident que vous avez causé pourra vous poursuivre en justice.

La garantie « protection corporelle » est importante

Elle n’est pas obligatoire, mais choisissez un contrat d’assurance qui la propose afin de vous protéger des préjudices corporels causés par l’accident. Cette garantie vous permet de bénéficier d’une prise en charge par l’assurance que vous soyez ou non le responsable de l’accident. Cela vous évitera de payer vous-même les frais de votre hospitalisation ou de vos soins médicaux. En addition à votre couverture médicale, votre famille pourra bénéficier de versement d’indemnités en cas de décès.

Accordez de l’importance aux garanties facultatives

La compagnie d’assurance peut vous suggérer de ne pas souscrire des garanties facultatives, notamment si vous lui dites que votre budget pour l’assurance est limité. En revanche, n’hésitez pas à souscrire les garanties « dommage tous accidents » et « dommage collision ». La première vous protègera de tous types de dommages survenus lors d’un accident. La deuxième est ce qui va vous permettre d’indemniser les dommages qui seront causés à votre véhicule, que vous soyez le responsable de l’accident ou non.