La Suisse est l’un des trois pays de l’OCDE les plus attractifs pour les travailleurs étrangers hautement qualifiés, selon une nouvelle étude. Pour les étudiants, c’est même le pays de l’OCDE le plus attractif. Les entrepreneurs aiment également déménager en Suisse.

L’OCDE  a enquêté sur l’attrait de ses États membres pour les travailleurs hautement qualifiés, les étudiants et les entrepreneurs. Cela a pris en compte des indicateurs tels que la qualité des opportunités, le revenu et l’impôt, les perspectives d’avenir, l’environnement familial, l’environnement des compétences, l’inclusivité et la qualité de vie. Les conditions d’entrée et de séjour des migrants potentiels ont également été examinées.

Les travailleurs qualifiés s’y rendent

Les  résultats  montrent que la Suisse attire les travailleurs hautement qualifiés, les étudiants et les entrepreneurs. Dans le classement des travailleurs hautement qualifiés, le pays occupe la troisième place parmi tous les pays de l’OCDE, seules l’Australie et la Suède se classant au premier rang.

Voici quelques conseils pour trouver un emploi dans ce pays :

Pour les étudiants, la Suisse est même le pays le plus attractif de tous les pays de l’OCDE. Il a battu la Norvège au deuxième rang et l’Allemagne au troisième rang. Au classement des entrepreneurs, la Suisse s’est classée troisième derrière le Canada et la Nouvelle-Zélande.

La Suisse se démarque pour sa culture d’accueil

De nombreux facteurs en dehors de la législation sur la migration influencent l’attractivité d’un pays. Pour les spécialistes, la rapidité avec laquelle les visas sont accordés est un facteur clé, mais les conditions pour les partenaires et les enfants sont également importantes pour de nombreux travailleurs hautement qualifiés.

Selon les chercheurs, le fait que la Suisse se classe mieux que les autres pays germanophones est également dû à sa «culture d’accueil». L’étude de l’OCDE est le premier outil complet pour saisir, dans un cadre multidimensionnel, les forces et les faiblesses des pays de l’OCDE concernant leur capacité à attirer et à retenir trois catégories spécifiques de migrants talentueux.